Les Films Séville – Distributeur #1

Les Films Séville distributeur #1 au Québec, devant tous les « majors » américains!

Les Films Séville, une filiale d’Entertainment One, confirme sa position de chef de file, en se plaçant en tête du palmarès québécois 2017 des distributeurs de contenu cinématographique. Dépassant tous les « majors » américains, Les Films Séville cumulent un box-office de 38 005 867 $, incluant les titres distribués conjointement avec Les Films Christal. Ses parts de marché sont de plus de 20%, selon Cinéac. Les Films Séville et Les Films Christal misent sur une programmation diversifiée et de qualité, composée d’œuvres du Québec et d’ailleurs, afin de rejoindre les cinéphiles de l’ensemble de la province et se positionnent à l’avant-plan du marché grâce à une collaboration étroite avec les créateurs les plus en vue du pays.

« Je me réjouis du succès de nos films en 2017, d’autant plus qu’une part importante de notre box-office a été cumulée par des films québécois, grâce à des titres porteurs tels que De Père en Flic 2, Bon Cop Bad Cop 2, Junior Majeur, qui vient de passer la barre des deux millions $, et Le Trip à trois, qui continue sur une excellente lancée en 2018 avec plus d’un million et demi $ à ce jour, Pieds nus dans l’aube et C’est le cœur qui meurt en dernier, entre autres. Cela prouve à nouveau que lorsque notre cinéma est pensé en fonction du public, pour lui plaire et le divertir, celui-ci est au rendez-vous et choisit de se déplacer pour le voir sur grand écran. Je tiens à remercier les producteurs, réalisateurs, scénaristes et comédiens, avec lesquels nous avons travaillé tout au long de l’année, pour leur talent, leur implication et leur confiance sans cesse renouvelés. J’aimerais également souligner le travail des exploitants de salles et les remercier de leur précieuse collaboration au quotidien. Si nous soulignons aujourd’hui le succès des Films Séville, c’est aussi surtout grâce aux efforts, à la créativité et à la ténacité sans pareille de mon équipe, que je tiens à remercier tout particulièrement », a déclaré Patrick Roy, Président Les Films Séville.

En 2017, Les Films Séville et Les Films Christal ont placé sur les écrans du Québec des titres qui ont su rallier le grand public, dont les films québécois De Père en Flic 2 d’Émile Gaudreault (6 957 100 $)*, Bon Cop Bad Cop 2 d’Alain DesRochers (6 265 888 $)*, le film d’animation Ballerina (1 652 012 $), Junior Majeur d’Éric Tessier (2 022 651 $ à ce jour), Le Trip à trois de Nicolas Monette (1 591 913 $ à ce jour), Pieds nus dans l’aube de Francis Leclerc (841 820 $), C’est le cœur qui meurt en dernier d’Alexis Durand-Brault (830 930 $), ainsi que plusieurs films américains indépendants ayant passé le cap du million $ dont La La Land / Pour l’amour d’Hollywood (1 900 001 $), Lion (1 740 216 $), John Wick : Chapter 2 / John Wick : Chapitre 2 (1 684 890 $), Wonder / Merveilleux (1 370 717 $) et Bad Moms Christmas / Les mères indignes se tapent Noël (1 089 198 $), en plus des plus grands succès du cinéma français avec Demain tout commence (990 960 $) et Valerian And The City Of A Thousand Planets / Valerian et la cité des mille planètes (2 112 180 $).

L’année 2018 s’annonce également prometteuse grâce à l’acquisition de plusieurs films très courus. Du côté québécois, de nombreuses sorties marqueront l’année à venir avec Hochelaga, Terre des Âmes de François Girard (19 janvier), Pour vivre ici de Bernard Émond (23 février), le film d’animation Nelly et Simon : Mission Yéti de Nancy Florence Savard et Pierre Greco (23 février), Charlotte a du fun de Sophie Lorain (2 mars), The Death and Life of John F. Donovan de Xavier Dolan, Triomphe de l’argent de Denys Arcand, 1991 de Ricardo Trogi, La Bolduc de François Bouvier et La course des tuques de Benoît Godbout et François Brisson, pour n’en nommer que quelques-uns. Plusieurs films américains et étrangers importants complèteront également l’année, dont le film familial Early man / Cro Man, le tout nouveau film de Richard Linklater, Where’d you go Bernadette, mettant en vedette Cate Blanchett, en plus de la sortie du tout nouveau Robin Hood de Otto Bathurst avec Taron Egerton et Jamie Foxx.

* Comme pour tous les films mentionnés ici, ce chiffre inclut uniquement le box-office québécois. Bon Cop Bad Cop 2 et De Père en Flic 2 ont dépassé la barre des 7 millions $ si on inclut les salles hors du Québec.

Denis Lalumière
About Denis Lalumière 725 Articles
Fondateur du site web Cinémaniax en octobre 2006 et grand fan du divertissement au grand écran. Je trippe cinéma depuis que ma mère ma emmené voir Superman : Le Film et E.T. L'Extra-Terrestre et que mon père ma fait découvrir Aliens, Back to the Future, Beetlejuice et Predator. J'adore les films de super-héros, de science-fiction et surtout… Transformers.

Be the first to comment

Leave a Reply