DERNIER TRAIN POUR BUSAN | Critique film

Denis Lalumière critique le film qui offre des propos mordant sur les inégalités sociales, tout en maintenant des proportions apocalyptiques avec une virtuosité technique remarquable.

Seok-woo (Yoo Gong), un gestionnaire carriériste, s’est toujours investi davantage dans son travail que dans sa famille. Résultat, il est divorcé et sa fille Su-an (Kim Su-an) n’a qu’un souhait pour son anniversaire : aller à Busan voir sa mère. Ils prennent donc place dans le train à haute vitesse KTX à la gare de Séoul, loin de se douter qu’une catastrophe sans précédent frappe la capitale et qu’une jeune femme portant d’étranges blessures s’est faufilée à bord juste avant le départ.

À peine sorti des quais, le train devient le théâtre d’une série d’attaques bestiales transformant les passagers en zombies survoltés. Afin de survivre à ce cauchemar sur rails filant à vive allure et de protéger Su-an, Seok-woo devra s’allier à un mastodonte aux poings dévastateurs (Ma Dong-seok), un as frappeur du baseball collégial (Choi Woo-sik), une meneuse de claque délurée (Ahn So-hee) et un homme d’affaires sans scrupules (Kim Eui-sang).

Denis Lalumière
About Denis Lalumière 695 Articles
Fondateur du site web Cinémaniax en octobre 2006 et grand fan du divertissement au grand écran. Je trippe cinéma depuis que ma mère ma emmené voir Superman : Le Film et E.T. L'Extra-Terrestre et que mon père ma fait découvrir Aliens, Back to the Future, Beetlejuice et Predator. J'adore les films de super-héros, de science-fiction et surtout… Transformers.

Be the first to comment

Leave a Reply