DEMAIN TOUT COMMENCE | Critique Cinémaniax

Je n’avais pas d’attentes claires envers ce film français réalisé par Hugo Gélin. Je m’attendais à me divertir, à rire, à être émue. Pour rire, j’ai ris, mais j’ai aussi pleurée. Beaucoup. Un film magnifique, vraiment.

L’histoire est simple. Sam est un homme que l’on pourrait qualifier d’adulescent. Il fait la fête tous les soirs et collectionne les filles comme bon lui semble. Un jour, une dénommée Christine revient le voir avec Gloria, un bébé de 3 mois, et la lui présente comme étant sa fille. Elle lui laisse le bébé entres les mains avant de se sauver. Sam se sent dépassé et tente de la retrouver, sans succès. Il l’élève donc seul et bien des années plus tard, la mère revient. Une histoire classique comme on l’a vue souvent. Mais reste que des classiques, on aime ça, ça nous sécurise et on sait souvent comment ça va finir. Un classique oui, mais avec sa touche d’originalité. À commencer par Bernie qui devient le grand ami de Sam et qui l’aidera à prendre soin de Gloria.

Maintenant, la question que tout le monde se pose : est-ce qu’Antoine Bertrand est crédible dans ce rôle de français vivant à Londres ? J’ai l’impression que c’est difficile de répondre à cette question puisqu’on le connait bien au Québec. Une chose est sûre, on est loin de Junior Bougon. Il en a fait du chemin depuis et a joué des rôles de tous les genres.  Il dit avoir eu peu de temps pour se préparer, mais j’ai trouvé son accent parfait.

J’avoue par contre avoir aussi eu un gros coup de cœur pour Omar Sy que plusieurs ont découverts dans le film Intouchables. Il était parfait ! On se rappelle d’ailleurs qu’Antoine Bertrand a interprété le même personnage que ce dernier dans la pièce de théâtre, ce qui donne un clin d’œil intéressant.

Je vous laisse sur une citation du film que j’ai particulièrement appréciée :

‘’Il n’y a pas de mère parfaite ou de père idéal. On fait ce qu’on peut, on improvise.’’

Sam

Un très beau film à voir, mais ne gardez pas la boîte de mouchoirs trop loin, car je suis certaine que vous en aurez besoin. Demain tout commence sera en salle partout au Québec dès aujourd’hui, le 7 avril.

3 Comments

  1. Une vérité pas trop facile à dire…

    Un trois hommes et un couffin revisité et étalé sur 9 ans. Bons gags et interprétations des comédiens, surtout Clémence Poésy, si adorable. Antoine Bertrand s’est très bien imposé dans ce film aussi. Omar est toujours l’égal à lui même. Avez-vous reconnu la maîtresse d’école trop chiante?

Leave a Reply