[Critique Jeux vidéo] – Zombie Vikings

Voici la critique du jeu Zombie Vikings pour la Xbox One.

Collaboration spéciale de Daniel Carosella

Le moins que l’on puisse dire est que l’on reconnaît un jeu provenant du studio Zoink Games. Chaque titre du studio possède notamment une touche artistique unique, une sorte de 2D mal articulée octroyant à ses personnages et environnements une belle folie. Zombie Vikings s’incruste dans cette lignée en proposant cette fois d’incarner des zombies devant tout massacrer sur leur passage !

Un humour unique que vous aimerez ou haïrez

Zombie Vikings vous place aux commandes de l’un des quatre zombies sortis des entrailles de la Terre par nul autre que le roi Odin. Trompé par le machiavélique Loki, Odin s’est fait voler son oeil magique lui permettant de tout voir et ce sera à vous d’affronter les armées de Loki pour le retrouver. C’est ainsi que vous vous embarquerez dans une quête au sein de laquelle monstres, vers de terre géants et cerveaux se dresseront sur votre chemin !

Simplement avec son scénario et son style artistique, on voit que Zombie Vikings ne se prend nullement au sérieux. En fait, je vous dirais qu’il s’agit d’un jeu où on aime ou déteste l’ambiance qui nous est proposée. Pour certains, les répliques nonchalantes des personnages de même que le visuel déglingué plaira. En revanche, d’autres y verront un humour totalement insipide et des graphiques simplistes au possible. C’est une question de goût et à ce niveau, ce ne peut être discuté !

Un beat ’em up classique

Au niveau du style de jeu, Zombie Vikings est un jeu de style beat ’em up 2D. À l’image des Double Dragon et Castle Crashers de ce monde, vous devrez parcourir une trentaine de niveaux divisés en plusieurs séquences afin de massacrer tout ce qui bougera. Selon le zombie que vous choisirez, vous aurez accès à des techniques spéciales qui alterneront quelque peu la façon d’affronter vos ennemis. Or, règle générale, il vous suffira d’avancer, frapper sans vous arrêter jusqu’à ce que l’écran soit vide d’ennemis puis passer à la séquence suivante afin de recommencer.

Quelques éléments viendront parfois modifier l’expérience de jeu qui, comme tous les titres de ce genre, devient extrêmement répétitive très rapidement. Ainsi, vous aurez de légers casse-tête à compléter (par exemple, trouver une clé dans un coffre servant à ouvrir une porte) et des boss à confronter. Ces derniers modifieront d’ailleurs leurs attaques au fil des combats afin d’accentuer le défi qu’ils vous imposeront. Les niveaux comprennent aussi de la monnaie à amasser afin d’améliorer les techniques de vos zombies et, bien entendu, des cerveaux à déguster pour régénérer votre santé !

Les distinctions du jeu qui s’avèrent être ses plus grandes faiblesses

En somme, Zombie Vikings est un beat ’em up classique se différenciant de la masse grâce à son style visuel unique ainsi que son humour particulier. Néanmoins, certains problèmes agaçants viennent gâcher l’expérience globale.

Ainsi, notamment en raison des animations des membres mal articulés des personnages, la précision des coups portés est loin d’être optimale. Il arrive souvent qu’on frappe dans le vide ou encore que l’on croit qu’on atteindra un ennemi sans pourtant porter un coup. Le nombre d’adversaires pouvant grimper en flèche et l’action pouvant devenir chaotique, il peut être difficile de s’y retrouver dans cet amalgame de démembrement, sang et personnages aux mouvements saccadés.

D’autre part, la transition entre les séquences d’un niveau sont mal optimisées. En fait, il arrive souvent qu’on ignore quand la transition d’une séquence à une autre se fera, faisant en sorte qu’on peut passer d’une portion de niveau à une autre sans nécessairement le savoir. Et puisqu’un retour en arrière est impossible, attendez-vous à rater des pièces de monnaie ou encore des objets à récolter dans certains niveaux, et ce bien involontairement. Ajoutez précédemment à cela des problèmes de précision et des animations ne cadrant pas nécessairement bien avec le style d’action fluide qu’on devrait retrouver dans un beat ’em up et vous avez des ingrédients venant diminuer le plaisir d’un jeu n’étant pourtant pas si mauvais à la base.

Du multijoueur dans un salon ou en ligne !

Petit mot en terminant sur la portion multijoueur, important dans un jeu de ce genre ! Zombie Vikings permet à quatre joueurs d’affronter la trentaine de niveaux offerts soit localement ou en ligne. C’est vrai que le chaos que j’ai décrit précédemment est quintuplé lorsqu’on ajoute d’autres joueurs, mais c’est aussi vrai que d’affronter les vagues d’ennemis du jeu entre amis est divertissant. D’ailleurs, merci à Zoink Games d’avoir inclus un mode multijoueur local, un élément que bien des studios laissent de côté au profit du jeu en ligne.

Autrement, il est aussi possible d’affronter ses amis dans des arènes de combat. Ces dernières sont d’ailleurs assez loufoques, cadrant donc avec le reste du jeu. De plus, certaines surprises vous attendront lors des combats. Par exemple, vous pourrez affronter d’autres joueurs dans une arène de football et voir tout d’un coup un immense oiseau rafler tout sur son passage. Si vous étiez en train de massacrer les autres joueurs, disons que ce genre d’adversaire inattendu peut changer le cours de la partie !

Or, encore une fois, si les animations avaient mieux servi le style de jeu mis de l’avant, le multijoueur n’en aurait été que plus intéressant.

Devriez-vous y jouer ?

Zombie Vikings n’est pas un mauvais jeu, mais dans le style beat ’em up, il existe mieux. C’est un jeu divertissant, notamment en multijoueur, mais c’est aussi un titre souffrant de son style visuel unique ainsi que de problèmes de transitions entre les séquences de ses niveaux. Ce qui le différencie de la masse s’avère donc être aussi sa plus grande faiblesse. Pour une quinzaine de dollars, je ne pense pas que vous regrettiez votre achat, mais je suis aussi d’avis que vous pourriez mettre la main sur un jeu du même genre de meilleure qualité comme, par exemple, le classique Castle Crashers !

Les plus:
L’action omniprésente
L’humour unique (quoique c’est une question de goût)
La portion multijoueur, notamment en local

Les moins:
Les animations ne servant pas du tout ce style de jeu
Les transitions entre les séquences des niveaux
La répétition s’installant très rapidement

Note: 6,5 sur 10

Be the first to comment

Leave a Reply