Critique du film BLADE RUNNER 2049

Dans ce film de Denis Villeneuve, nous suivons l’agent K, un Blade Runner, dans l’une de ses missions. Tel que Rick Deckard, celui-ci chasse les répliquants rebelles. Durant le laps de temps entre les deux films, beaucoup d’évènements ont marqué la société. Le problème de l’agent K est qu’à la suite d’un blackout en 2022 plusieurs Nexus 8 créer avant la prohibition sont portés disparus. Leurs informations perdues ou détruites durant le black-out. Il se trouve à devoir se déplacer sur le terrain dans des territoires à l’extérieur des grandes villes pour se retrouver face à une réalité le dépassant. Celui-ci partit à la recherche Rick Deckard. Ce qui est plus facile à dire qu’à faire, l’ancien Blade Runner à passer ces 30 dernières années à couvrir ces traces et à disparaitre.

Entre les deux films
L’entreprise Tyrell lance les Nexus 8 malgré la mort d’Eldon Tyrell. La société se dressa contre les répliquants et se servit des registres pour traquer et tuer ceux-ci. Ce qui poussa les répliquants à organiser le blackout de 2022, ayant comme but de détruire toute trace de registre. La création de ceux-ci a été interdite durant plusieurs années pour être approuvée de nouveau en 2036 avec la promesse d’une nouvelle génération obéissante de la part de l’entreprise Wallace.

Critique
Ce film de Denis Villeneuve est une très bonne suite du film de Ridley Scott en 1982. Nous y retrouvons des environnements similaires avec leur ton de couleur vibrante, un éclairage nous replonge dans cet univers que l’on a aimé du premier avec ces jeux de clair-obscur. Il ne s’agit pas d’un film qui persiste à nous montrer les sujets et leur environnement le plus clairement possible. C’est ce style et cette manière de nous présente l’environnement que j’adore. Le fait que Denis Villeneuve soit resté avec le style de Ridley Scott, tout en ajoutant sa touche fait en sorte qu’il réussit parfaitement son coup. L’ambiance sonore est immersive et ne fait qu’intensifier de plusieurs scènes. Le fait qu’il ne s’agit pas de musique nous permet de rester centrer sur l’action et non sur l’auteur de la musique ou ces paroles. Une chose que je ne peux qu’applaudir. Il nous sort de cette idée que toutes les scènes d’action d’un Blockbuster doit être accompagné d’une musique en nous donnant des bruits immersifs telles que des cloches ou les bruits naturels intensifiés.

L’aspect psychologique est encore omniprésent dans l’histoire et il ne pourrait pas en être autrement. Nous avons plus que jamais cette insécurité de ne pas savoir si quelqu’un est un répliquant. On passe des Nexus 6 qui ont un temps de vie réduit au Nexus 8 avec une durée de vie aussi longue que les humains. Le but des répliquants marqué comme rebelles n’est plus de se rebeller, car leur vie est trop courte pour avoir un sens, car à partir des Nexus 8 leur durée de vie peut-être aussi longue qu’un humain. Grâce à ce changement, nous sommes présentées avec de nouvelles questions. Nous sortons aussi du film avec de nouvelles questions.

Harrison Ford réussit vraiment à nous voir l’évolution de son personnage ayant vécu ce qu’il a vécu durant ces trois dernières décennies. Jared Leto pour sa part semble avoir tout donné dans son rôle malgré son temps à l’écran assez réduit. Son personnage n’apparait pas souvent, toute fois l’intensité de son personnage reste quand même en arrière-plan des actions de son assistante. Ryan Gosling jouant l’agent K remplit nos attentes dès que l’on apprend à connaitre son personnage.

Conclusion
Nous sommes en présence d’un film profond, dont l’image, et le son est incroyable. Il s’agit d’un film que j’irais voir à nouveau et que ce deuxième visionnement pourrait m’aider à avoir encore plus et de lire encore plus entre les lignes pour une meilleure immersion dans ce monde. Malgré tout, j’ai l’impression d’avoir manqué quelque chose ou qu’il manque quelque chose et cela ne cesse de revenir.

BLADE RUNNER 2049 | À l’affiche dès le 5 octobre 2017

Trois décennies après les événements du premier film, un nouveau blade runner, l’agent K du service de police de Los Angeles, perce un secret enfoui depuis longtemps risquant de plonger dans le chaos une société en pleine décrépitude. La découverte de K le pousse à traquer Rick Deckard, un ancien blade runner du LAPD disparu depuis 30 ans.

Be the first to comment

Leave a Reply